occitan

warning: Creating default object from empty value in /home/patrimoni/drupal-6.31/modules/taxonomy/taxonomy.pages.inc on line 33.

Laissarem degun, una canta de libertat de Roland Pecout

par Joan-Guilhem Roqueta,

Roland Pecout, qu’escriu en occitan e en francés, es nascut en Provença. Dins las annadas 70, sos passes lo menon a Rodés ont ensenha un an l’espanhòl, puèi davala a Milhau per far obrièr agricòl dins la val de Dorbias. Es lo temps que comença la lucha del Larzac contra lo camp militar. El que ven de mai 68 (son reculh de poèmas Avem decidit d’aver rason es emblematic d’aqueles temps de fuòc) s’engatja amb Lucha Occitana a costat dels 103 païsans. Lo poèma Cardabèla marca fortament aquela pontannada :

Ives Roqueta, pèira plantada de la literatura d’òc

Vaquí un òme, retirat ara dins son ostal de la sèrra, en dessús del Pont de Camarés, que poiriam prendre pel Vielh de la montanha, perdut dins los repapiatges d’una notorietat passadissa.
Non, brica, mas sonque un escrivan que demòra amorós fòl de sa lenga.

Vertat es que l’òme es provocator de natura e qu’a pres plaser a las batèstas las pus ferrotjas qu’an travèrsadas la cultura occitana de las annadas 1970 e 80.
E, los jorns aules, quand torna anonciar, tal Cassandra, encara un còp la fin del monde, o puslèu la fin de la lenga d’òc, podèm aver enveja de l’escanar.

Traductions

Pour inciter le plus possible nos lecteurs à lire les textes en occitan nous avons choisi de ne pas mettre les traductions dans la revue.

Mais pour ne pas pénaliser nos lecteurs non occitanophones vous trouverez ci-dessous un lien vous permettant de retrouver leur traduction.

Malheureusement, iIl est toujours difficile de traduire un texte c’est d’autant plus difficile quand il s’agit d’occitan car c’est une langue très riche avec des mots précis pour exprimer les différentes nuances. Elles sont parfois perdues lors de la traduction, nous nous en excusons.

Voir les traductions

Robèrt Lafont, une cara bela, occitana e europenca, del segle XXen

Robert Lafont

 

Nascut a Nimes lo 16 de març de 1923, Robèrt Lafont defuntèt a Florença (Toscana) lo 24 junh de 2009.

L’aiga, los ponts e los molins

Un peu de toponymie : L’eau, les ponts et les moulins dans les noms de lieux du Rouergue.

La plupart des noms de lieux de notre département sont de langue d’oc, même si quelques uns ont été récemment francisés. Parmi les plus anciens, on trouve ceux liés au thème de l’eau : hydrographie, puis franchissement des rivières ou utilisation des ressources de l’eau. Patrimòni vous en livre ici une première gerbe, dont tout aveyronnais devrait connaître le sens et l’origine.

Cuisiner les herbes sauvages (2) : le coquelicot

Papaver rhoeas, Papaver dubium, Papaver hybridum o Papaver argemone en latin.

Coquelicot (Photo: Gilbet Cayron)

La retirada

Avián somiat de libertat, de democracia, de progrès per totes. Dempuèi 1931, los governaments republicans s’èran succedits per administrar lo país.
Mas en 1936, aprèp la victòria del ”Frente Popular” las tropas de la junta militara menadas pel general Francò comencèron de far parlar las armas. La guèrra civila d’Espanha anava perdurar tres longas annadas ; tres annadas de cèrcabregas entre los aliats comunistas, socialistas e anarquistas del camp republican e una succession de batalhas sanguinosas que faguèron de milieirats de victimas.

Cosinar las erbas salvatjas (2) : La rosèla (lo rogilhon)

Papaver rhoeas, Papaver dubium, Papaver hybridum o Papaver argemone en latin.

Rosèla (Fotò : Gilbet Cayron)

Syndiquer le contenu