Sud-Aveyron

warning: Creating default object from empty value in /home/patrimoni/drupal-6.31/modules/taxonomy/taxonomy.pages.inc on line 33.
Sud-Avairon (Sant-Africa Sant-Sernin...)

Festenal de la Musa 2012

 
 
Dimenge 2 de setembre
tre 9 oras del matin
 
Verrières

<

La pédagogie "calandreta"

La "calandreta" de Millau

Nous allons faire un tour d’horizon de la Calandreta de Milhau depuis son ouverture le 17 octobre 2005, car c’est une des associations occitanes de Millau et celle par qui le patrimoine culturel de la région se transmet aux plus jeunes. Notre dossier portera sur les faits marquants de cette école et, ce, année scolaire par année scolaire.

La neige

Je ne peux pas m’empêcher de sourire chaque hiver en écoutant radios et télévisions nous alarmer de quelques flocons de neige viennent blanchir les routes et les autoroutes de quelque coin de France.

Ives Roqueta, pèira plantada de la literatura d’òc

Vaquí un òme, retirat ara dins son ostal de la sèrra, en dessús del Pont de Camarés, que poiriam prendre pel Vielh de la montanha, perdut dins los repapiatges d’una notorietat passadissa.
Non, brica, mas sonque un escrivan que demòra amorós fòl de sa lenga.

Vertat es que l’òme es provocator de natura e qu’a pres plaser a las batèstas las pus ferrotjas qu’an travèrsadas la cultura occitana de las annadas 1970 e 80.
E, los jorns aules, quand torna anonciar, tal Cassandra, encara un còp la fin del monde, o puslèu la fin de la lenga d’òc, podèm aver enveja de l’escanar.

Découverte de quatre nouvelles statues-menhirs

Si depuis une dizaine d’années la moyenne des découvertes de statues-menhirs s’établit à une tous les deux ans, par contre entre le mois de novembre 2004 et mai 2005 ce sont quatre nouvelles statues-menhirs qui ont vu le jour après un sommeil de près de 5000 ans.

Automne en Bas Rouergue

Des feuilles de frêne qui tournent, poussées par l’autan qui souffle depuis trois jours, viennent se mêler aux ronds violets des colchiques qui embellissent l’ombre des talus. Une sorte de temps doux et humide qui ne se rencontre qu’à cette période de l’année. Sur le chemin qui monte droit à la cime du "serre", le long du bois de hêtres, une bonne odeur de moisi laisse espérer une cueillette de cèpes, de ceux qui ont le chapeau bien noir et la queue ferme et dont le fumet, quand ils seront dans la poêle, viendra embaumer toute la maison. Au loin, on voit les éoliennes qui ont colonisé ces dernières années les hauteurs du Lévézou et des Monts de Lacaune ; avec ce grand vent elles sont à leur aise…

Syndiquer le contenu