Cuisiner les herbes sauvages (2) : le coquelicot

Papaver rhoeas, Papaver dubium, Papaver hybridum o Papaver argemone en latin.

Coquelicot (Photo: Gilbet Cayron)

Le coquelicot, ce n'est pas possible de ne pas le connaitre,  tant sa fleur se voit de loin. Rouge écarlate comme la crête du coq, certains l'appelle « caracacà » par imitation de son chant.
Du printemps à l'automne les coquelicots se ramassent facilement dans les jardins, les champs de blé, au bord des chemins... dès que la terre a été grattée les petites graines ne manquent pas de germer.
Les feuilles très découpéese poilues font une rosette (elles son t serrées et groupées les unes contre les autres et dépliées au sol comme un pissenlit). Tant que la fleur n'est pas encore montée, la plante et ses feuilles jeunes ressemble  à une petite roue posée sur la terre, peut-être que c'est pour cela qu'on l'appelle « ouelle» (roudelle ?). Une fois fanée, la fleur rouge produit beaucoup de toutes petites graines (des milliers) dans une capsule trouée en haut comme une salière ; le vent les répand comme le sel sur le  beefsteak.

Des coquelicots, il y en a plusieurs sortes qui ne sont pas faciles à distinguer tant qu'ils n'ont pas fleuri, mais on peuvt  employer aussi bien les uns que les autres.
Ces rosettes trendres se mêlent , une fois lavées comme il faut, avec les salades de saison. Les pétales aussi relèvent les salades vertes de leurs sourires colorés.
Un peu plus tard dans la saison quand les feuilles sont plus vieilles il faut les faire cuire. Elles peuvent se mélanger avec d'autres plantes sauvages (orties, bourraches, épinards sauvages...). Elles font merveille pour préparer des "pascadous", "farçous" et "farsums". Vous trouverez ici une façon de les cuisiner pour en faire un plat délicieux et pas trop cher.

Les pétales peuvent s'employer pour préparer soit des confituras soit des sirops. Il ne faut pas les ramasser après la pluie, il les faut bien secs.

Les capsules encore vertes et bien tendres se mangent trempées dans le sel oo ajoutées aux salades. Elles ont un petit goût d'amandes.

Les graines sèches sont utilisables, elles peuvent s'ajouter ajustar dans les pâtes,  le pain, les gâteaux... Elles servent aussi à saupoudrer le dessus des tartes quelque soit les fruits utilisés pour les garnir.

Lasagnes d’herbes sauvages

Ingrédients :
-    4 plaques de lasagnes
-    Deux ou trois bnnes oignées (200 g) de jeunes feuilles de coquelicots par cada personne. On peut y mélanger, jeunes orties, épinards sauvages, bourrache...
-    un oignon,
-    deux cuillerées à soupe d’huile,
-    sauce Béchamel (80g de beurre, 1 litre de lait, 3 cuillerées à soupe de farine)
-    fromage de gruyèra râpé et/ou du parmesan
-    sel, poivre.
 
Préparation :
-    Cuire les herbes à la vapeur.
-    Emincer l'oignon et le faire revenir à la pêle dans un peu d'huile, quand il est ien roussi y ajouter les herbes cuites et essorées.
-    Mélanger la sauce Béchamel, l'oignon et les herbes.
-    Saler et poivrer.
-    Dans un plat bien huilé mettre une couche de lasagnes puis une couche d'herbes mélangées avec la Béchamel, à nouveau une couche de lasagnes, une couche d'herbes... TYerminer par une couche de lasagnes et dessus répandre un peu de fromage râpé.
-    Laisser cuire une vingtaine de minutes dans le four chaud.

Variantes :
Les herbes cuites + Béchamel ou les herbes cuites + oeufs et crême fraîche peuvent se verser sur une pâte brisée ou une pâte à tarte pour en faire une sorte de quiche. Elles peuvent être pliées entre deux assises de pâte feuilletée pour en faire un feuilletéaux herbes. On peut aussi faire de petits feuilletés un par personne...
C'est quelque chose de fameux je vous le garantis !

Sirop de pétales de coquelicot

Ingrédients :
-    300 à 500g de pétales
-    demi litre d'eau
-    500g de sucre

Préparation :
-    Quand l'eau bout,  y jeter les pétaleset arrêter le feu. couvrir la casserolle et laisser infuser une quinzaine de minuteas. Passer dans un passoire (filtrer).
-    Ajouter le sucre et fairer prendree un bouillon en remuant avec une cuillère.
Pour servir le sirop :
-    Le verser encore chaud dans de petite bouteilles (de Perrier par exemple).
-    Fermer et stoker au fond du réfrigerateur.
-    Le sirop se mélange à l'eau ou au vin blanc, sert aussi à la decoration des glaces, des tartes ou des assiettes !

 

Iveta