Sauvegarde des variétés anciennes de châtaigniers

fleurs de chataigniers

Fleurs de châtaigniers - Cliché Norbert Verdié

On assiste aujourd’hui à un appauvrissement de la biodiversité végétale et animale au niveau mondial, qu’il s’agisse d’espèces sauvages ou d’espèces cultivées. Cette érosion génétique entraîne une perte irrémédiable du patrimoine culturel, à différents niveaux (capital génétique, gustatif, adaptation au milieu…). En Aveyron, les châtaigniers connaissent eux aussi une phase d’abandon, provoquée par des facteurs conjugués, comme l’introduction de la pomme de terre, la propagation de maladies, l’avènement de l’agriculture moderne ...

La sauvegarde des variétés anciennes

Depuis près de quinze années, un groupe de passionnés, conscients de l’urgence de la situation, ont entrepris la sauvegarde des variétés traditionnelles de châtaigniers. En 1995, l’Association Verger Conservatoire Départemental (AVCD) est créée. Le soutien du Conseil Général de l’Aveyron permet la mise en place et la gestion d’un verger conservatoire de châtaigniers où sont greffées les premières variétés locales en 1996.

En 2005, l’association prend une dimension régionale en étendant son action au département des Hautes-Pyrénées, en partenariat avec l’Association pour le Renouveau de la Châtaigne (65). L’AVCD prend alors le nom de ACRC (Aveyron Conservatoire Régional du Châtaignier) et organise et oriente le réseau régional du châtaignier.

Les actions réalisées par l’ACRC :

- La première étape de la sauvegarde consiste à rechercher et étudier les variétés de châtaignier sur l’Aveyron et les Hautes-Pyrénées principalement, mais aussi sur la région Midi-Pyrénées. Ces variétés font l’objet d’une analyse ethnobotanique et d’une description scientifique des différentes appellations.
- Puis, les variétés retenues sont greffées sur le verger conservatoire de Rignac. Cette démarche permet de regrouper toutes les variétés à sauvegarder sur un site unique. Elle permet d’assurer un suivi régulier des arbres pour les entretiens et d’étudier les variétés dans un milieu homogène.

Actuellement sur le verger conservatoire de Rignac, l’espace réservé à la conservation occupe environ 4.5 ha où sont plantés près de 350 porte-greffes de quatre espèces différentes : marigoule , marsol , maraval et sativa . Chaque variété est greffée sur ces quatre porte-greffes. Aujourd’hui, une cinquantaine de variétés sont sauvegardées sur ce site.

Le comportement des variétés est ensuite étudié « ex-situ », c’est-à-dire sur le verger conservatoire. Pour 2006-2007, l’ACRC souhaite valoriser ce patrimoine castanéicole par l’implantation de variétés locales de châtaigniers.

Quelques exemples de variétés recensées :

- Nord Aveyron, vallée du Lot : Canourguel  : marron produit traditionnellement dans la vallée du Lot. Il était utilisé séché ou grillé ; Marron de Pays  : variété savoureuse du Nord Aveyron. Elle produit de petits fruits utilisés grillés.

- Ségala, vallées du Viaur et de l’Aveyron : Marron de Laguépie  : châtaigne avec une belle robe rouge brillant, un calibre et un goût qui font qu’elle est très recherchée ; Savoye  : fruit très réputé pour les grillées pendant les veillées d’hiver.

- Vallée du Tarn et bordure cévenole : Gène  : variété connue aussi dans les Cévennes et réputée pour son goût et sa productivité ; Cévenole d’Ornoye  : châtaigne facile à éplucher et se conservant bien.

Participer à la conservation des variétés traditionnelles, qu’est-ce que c’est ? : Cela se déroule en plusieurs phases : * Contactez l’ACRC pour signaler votre variété ou votre châtaigneraie, * Rencontrez la technicienne pour qu’elle recueille votre témoignage sur la variété présentée. Lors de cette rencontre, il faudra localiser l’arbre porteur de la variété et le marquer à la peinture avec les initiales de son nom (Prévoir une demi-journée). * Pendant au moins trois années, la technicienne se déplace pour ramasser quelques rameaux fleuris en juin et un échantillon de châtaignes à l’automne, avec l’accord préalable du propriétaire. * Les descriptions sont diffusées dans un rapport annuel que vous pouvez consulter sur le site de l’association. Les fiches de description concernant vos variétés vous seront envoyées par simple demande.

Alors, si vous connaissez des châtaigniers de variétés anciennes, ou si vous souhaitez adhérer à notre association, contactez :

Aurélie BAUER

Aveyron Conservatoire Régional du Châtaignier, La Croix Blanche  12390 RIGNAC

Tél./Fax : 05 65 64 47 29, courriel : chataignerai.conservatoire(arrowbase) wanadoo.fr.