Sur les pas de Jean-Henri Fabre

Le village de Saint-Léons a vu naître en 1823 le célèbre entomologiste Jean-Henri Fabre. Issu d’une famille très modeste, Fabre est devenu, grâce à son génie et à son travail incessant, un grand naturaliste, un écrivain reconnu, un peintre de talent. Ces toutes premières années d’enfance passées au village ont été décisives pour l’homme qu’il est devenu. Sa passion pour la nature lui vient de cette époque qui est restée profondément gravée dans sa mémoire. « Né ailleurs j’aurais été bien différent » écrira-t-il plus tard.

Son œuvre majeure, les « Souvenirs entomologiques », a été traduite en 14 langues. Il restera un des précurseurs de l’éthologie, l’étude du comportement animal.
« Nul n’est prophète en son pays », ce dicton peut s’appliquer à Fabre trop oublié en France mais dont les textes sont connus de tout Japonais !

C’est à l’initiative de Marie Gavalda, qu’ont été créés il y a trente ans le musée aménagé dans la maison natale du naturaliste, fidèle reconstitution d’un intérieur rouergat du XIXème siècle qui évoque le cadre de vie de Fabre enfant, et l’association des Amis de Jean-Henri Fabre qui a pour buts de faire connaître Fabre, sa vie, son œuvre, tant scientifique que littéraire et artistique à travers la présentation de la maison natale, les animations, expositions, éditions…
Une statue à la gloire de Fabre, œuvre du sculpteur millavois Jean-Baptiste Malet, a été érigée dans le jardin de la maison natale en 1924.

Le jardin d’insectes, dit « jardin du perce-oreille » dans le village de Saint-Léons invite le visiteur à pénétrer plus avant les subtilités d’un écosystème qui tout naturellement avait fasciné le petit Fabre. Les aménagements mis en place (la mare, la spirale aux insectes, le potager, le compost, le verger, le tas de bois mort, les nichoirs à insectes) permettent d’accueillir sur une surface en herbe, laissée par endroit aux orties, aux ronces ou aux fleurs et plantes sauvages, une grande diversité d’insectes et de plantes.

Au printemps de cette année, Noé Conservation et le Muséum national d’Histoire naturelle ont lancé un « Observatoire des papillons des jardins », pour lequel la Maison Natale sera la structure relais en Aveyron. Dans le cadre de cette opération de sciences participatives, des animations de découverte des papillons intitulées « Sur les ailes des papillons » seront proposées tous les mercredis après-midi de juillet-août au Jardin d’insectes à 14h30 et 16h30. Toutes les informations et documentations sur cette opération vous seront fournies gratuitement sur simple demande à la Maison Natale de Jean-Henri Fabre. Pour les individuels, le jardin d’insectes peut également être visité en accès libre.
www.noeconservation.org

Maison Natale de Jean-Henri Fabre, 12780 SAINT-LÉONS, Tél./fax : 05 65 58 80 54,
fabre@wanadoo.fr ,
www.maison-natale-jeanhenrifabre.org