Les quilles de huit : du jeu traditionnel... au sport officiel

Jeux traditionnels, jeux identitaires, la pratique des jeux de quilles, sans remonter aux temps des pyramides, ont leurs sources propres, au sein de leurs régions, avec leurs règles, leurs pratiquants. Elles font parties de la vie d’un village, du paysage, de la culture, du patrimoine local bien vivant pour certains, mais hélas, quelque fois en voie d’extinction pour d’autres.

Pendant longtemps jeu de place de village, avec des règles propres à chaque lieu de pratique, les quilles Aveyronnaises, où leur pratique s’étendait aux quatre coins du département au 19ème siècle, se sont cantonnées par la suite autour de Rodez et Espalion.

Au départ, il y avait neuf quilles debout, ou l’on jouait seulement avec la boule. C’était le jeu « à mettre », les règles étant fixées par les joueurs avant chaque partie, en fonction de la configura-tion du terrain ou de l’enjeu fixé avant. Celui-ci se limitait à un « pintou » de rouge et suivant les heures c’était un poulet qui terminait dans la poêle de l’aubergiste accompagné de quelques oignons, qui était partagé en toute amitié par l’ensemble des joueurs. Le jeu était souvent implanté sur la place du village, à proximité d’un café ou sur le « cou-derc » terrain communal. Un jour la neuvième quille a été utilisée comme projectile par un joueur et propulsé à l’aide de la boule dans le jeu , que l’on a joué par la suite. Le jeu de quilles de huit était né, et se pratique ainsi depuis. Si elles se pratiquaient en Aveyron elles ont suivi les Aveyronnais lors de leur exode à Paris avec ces mêmes règles ou façons de jouer.

Les traditionnelles parties de quilles ont trouvé rapidement leur place à Paris lors de banquets. Les règles appliquées au pays se sont très vite avérés inadaptées, différentes d’un village ou amicale à l’autre, rendant les parties difficiles à se dérouler chacun voulant imposer ses règles ramenées du pays . Pour uniformiser cette pratique du jeu de quilles de huit et mettre fin à ces guerres de clocher, un règlement fut mis en place pour permettre des rencontres et organiser des championnats.

Codifiées en 1912 par les parisiens, le jeu de quilles se pratique depuis de la même façon aux quatre coins de l’hexagone, ce qui a certainement pérennisé sa pratique. Cette tradition a perduré sur le Lévezou jusqu’au début des années 70 pour disparaître avec la création des clubs de quilles de huit ou les règles fédérales ont remplacé les coutumes locales. Les aménagements des places de village, la venue du goudron ont aussi participé à l’extinction de ces pratiques plusieurs fois centenaires réglant la vie dominicale dans notre monde rural.

Malgré tout cela, les quilles ont continué à vivre, l’attachement aux traditions, à notre culture, aux racines profondes qui nous lie à notre terre, à son village ont permis, aujourd’hui, de pérenniser ce jeu empreint de convivialité et d’amitié ou chacun met un point d’honneur à porter les couleurs de son club ou l’esprit de clocher prend toute sa valeur.

Comité aveyronais de Bowling et de sport de quilles (C-T-S Quilles de huit)
8 Rue des Coquelicots 12850 ONET LE CHATEAU,
Tél. 05-65-67-24-70,
Courriel : comite.quillesde8@wanadoo.fr